La chirurgie plastique parodontale pas à pas : comment obtenir les meilleurs résultats ? Ce qu’il faut retenir.

La chirurgie plastique parodontale pas à pas : Comment obtenir les meilleurs résultats? Ce qu’il faut retenir.

Par le Docteur Cyril Goubron

 

La chirurgie plastique parodontale est la thérapeutique de choix dans le recouvrement des récessions radiculaires. De la première consultation jusqu’à la dépose des sutures, nous allons aborder les différentes étapes et points essentiels à ne pas manquer pour améliorer la réussite de nos traitements.

1. Phase préopératoire

  • Le questionnaire médical
  • Il a pour but de déceler les principales pathologies, allergies et traitements du patient qui peuvent interférer avec la réalisation de nos chirurgies. Selon les cas, le chirurgien-dentiste devra se mettre en relation avec le médecin traitant du patient afin de déterminer le meilleur protocole opératoire.

  • L’examen parodontal
  • Il va permettre dans un premier temps de vérifier l’état de santé parodontal du patient : en cas de gingivite ou de parodontite il faudra les traiter au préalable et rétablir les manœuvres d’hygiène buccodentaire compatibles avec une santé parodontale. Un des principaux facteurs déclenchant des récessions gingivales est un brossage traumatique, il faudra aussi revoir dans ces cas-là la méthode de brossage afin de préserver le résultat de nos chirurgies.

    Dans un deuxième temps il permet de diagnostiquer les caractéristiques des récessions gingivales et des tissus environnants afin de choisir la technique chirurgicale la plus adaptée et d’établir un plan de traitement qui sera expliqué au patient.

  • Remise des documents pré-chirurgicaux.
  • Ces documents seront délivrés au patient au format papier et seront lus et expliqués au patient. Ils se composent du devis et d’un consentement éclairé qui devront être rapportés signés, des conseils pré et post opératoires ainsi que de l’ordonnance préopératoire.

    2. Phase chirurgicale

  • Avoir une instrumentation dédiée à la chirurgie plastique parodontale:
  • Micro-lames spécifiques au type de chirurgie envisagé, mini décolleurs et décolleurs à tunnels, précelles atraumatiques fines, porte aiguille de castroviejo à mors fins, loupes chirurgicales.

  • Maîtriser ses gestes lors de la chirurgie 
  • Éviter les incisions de décharge et préférer les incisions intrasulculaires. Réaliser une dissection en épaisseur partielle sous muqueuse apicale afin d’obtenir une passivité du lambeau ou du tunnel lors de sa traction coronaire.

    Prélever le greffon dans les zones dédiées, à distance des structures anatomiques devant être préservées. Pour les prélèvements épithélio-conjonctifs palatins, zone entre la face distale de la deuxième molaire et la face mésiale de la première prémolaire en respectant une distance de 2 mm par rapport aux collets des dents. Pour un prélèvement conjonctif palatin, zone située entre la face mésiale de la première molaire et la face distale de la canine, à 2 mm du collet des dents et 3 mm de l’artère grande palatine.

    Mettre en place une plaque palatine pour protéger le site, diminuer le risque hémorragique et augmenter le confort du patient.

  • Réalisation des sutures 
  • Au niveau de la zone de prélèvement avec du fil résorbable ou non, multifilaments 4/0 ou monofilament 5/0.

    Au niveau du site receveur et du lambeau avec un fil monofilament non résorbable 6/0 ou 7/0 pour les sutures non enfouies et résorbable monofilament ou tressé, 6/0 ou 7/0, pour les sutures enfouies.

    3. Phase post opératoire

    Informer de nouveau le patient sur les suites opératoires en donnant de nouveau les conseils post opératoires oralement et sur papier : poche de glace pour éviter l’œdème, conduite à tenir en cas de saignement, respect de l’ordonnance, règles alimentaires et modalités pour contacter le chirurgien-dentiste en cas de besoin.

    Le patient devra arrêter tout brossage au niveau de la zone opérée jusqu’à la dépose des points entre 10 et 15 jours suivant l’intervention, et reprendre ensuite avec une brosse à dents 6.5/100ème pendant 15 jours, puis 15/100ème les 15 jours suivants avant de reprendre un brossage normal.

    Enfin, le patient devra être revu trois mois après pour évaluer les résultats et vérifier le maintien de la santé parodontale du patient.

    Le respect de toutes ces différentes étapes permettra au praticien d’aborder plus sereinement la chirurgie plastique parodontale.