3 conseils pour améliorer les connaissances en santé bucco-dentaire de vos patients

3 conseils pour améliorer les connaissances en santé bucco-dentaire de vos patients

Par le Dr Courtney Lavigne, DMD

 

L’une des plus grandes difficultés rencontrées au quotidien par les dentistes est de parvenir à communiquer de façon efficace avec le patient. En tant que professionnels de santé, nous sommes formés à une communication entre dentistes, où le jargon dentaire est utile et courant. Toutefois, pour le patient, les termes techniques tels que « sous-périosté », « sulcus », voire « gingivite », peuvent être très compliqués à comprendre. La première étape pour aider le patient à avoir une bonne hygiène bucco-dentaire est de comprendre ses connaissances en santé bucco-dentaire.

Lorsque nous mettons notre expertise au service du patient, nous sommes confrontés à divers niveaux d’éducation et divers niveaux de compréhension. Si nous employons des termes trop techniques que le patient ne comprendra pas, nous le mettons dans la position délicate de se sentir moins intelligent s’il doit poser des questions ou s’il a du mal à comprendre. Si nous employons des termes trop simples, cela peut sembler dévalorisant. Alors, comment se mettre au niveau du patient ? Découvrez trois conseils pour mieux communiquer avec le patient afin d’améliorer ses connaissances en santé bucco-dentaire et, nous l’espérons, sa santé globale.

Poser des questions

La chose la plus impactante que nous puissions faire pour engager le patient de façon efficace et sans pression est d’en savoir plus sur ce qu’il sait. En posant des questions de manière claire et sans prétention, nous lui permettons d’orienter la conversation afin qu’elle soit facilement assimilable. Demandez au patient s’il a déjà entendu parler de la procédure que vous lui recommandez. Certains patients peuvent savoir ce qu’est une couronne, mais d’autres peuvent n’en avoir aucune idée. Certains patients peuvent être stressés et avoir besoin d’une explication plus détaillée, tandis que d’autres ne souhaiteront pas entendre parler des détails anatomiques. Si vous ne posez pas de questions, le patient peut acquiescer et sourire pour paraître confiant et bien informé alors que ce n’est pas le cas. Le fait de prendre le temps de lui montrer que vous vous souciez de son incertitude peut l’encourager à vous utiliser comme ressource.

Prendre des photographies

Pour le patient, il est plus facile de comprendre les choses lorsqu’il peut les voir. Si un patient a une quantité inhabituelle de tartre sur les dents antérieures inférieures, montrez-lui une photographie tout en lui faisant vos recommandations en matière de soins à domicile. Si une dent est fissurée autour d’une restauration par amalgame ancienne, faites une photographie pour montrer où se trouvent les fissures et expliquez pourquoi la dent est fragilisée. Une façon très efficace de savoir ce que le patient comprend ou ne comprend pas au sujet de sa santé bucco-dentaire est de lui montrer une photographie de sa denture et de lui demander s’il y a quelque chose qu’il aimerait savoir.

Si votre cabinet est équipé de technologies de pointe, vous pouvez rendre les aides visuelles plus interactives grâce à la réalité augmentée et à la réalité virtuelle. Aussi, Colgate Professional dispose d’une vaste bibliothèque de vidéos éducatives destinées aux patients que vous pouvez partager avec vos patients.

Demander au patient de répéter votre plan d’action

Après avoir parlé avec le patient des recommandations en matière de soins ou après lui avoir décrit en détail son problème bucco-dentaire, demandez-lui s’il peut vous dire ce qu’il a appris et s’il connaît la prochaine étape. Vous allez vous rendre compte que soit le patient a compris vos explications et qu’il peut facilement les répéter, soit qu’il bute sur une étape et qu’il serait utile de lui expliquer à nouveau. Soyez compréhensif(-ve) si un patient a besoin que vous lui expliquiez plusieurs fois. Le fait de confirmer que le patient sait ce qu’il se passe dans sa bouche peut vous rassurer quant à sa capacité à gérer sa santé bucco-dentaire et à prendre de bonnes décisions après avoir quitté le cabinet.

En ce qui concerne les connaissances en santé bucco-dentaire, il est important de quitter votre casquette d’expert et de vous souvenir que la terminologie dentaire est compliquée. Ce qui est banal pour nous peut être très compliqué pour le patient. En dehors du cabinet, il existe de nombreuses ressources éducatives destinées aux patients qui peuvent être utiles. Mais au cabinet, le fait de poser des questions, prendre des photographies et faire participer le patient à la conversation au sujet de sa santé bucco-dentaire peut améliorer de façon considérable l’efficacité de votre traitement.